Qui de mieux qu’un(e) expert(e) pour recruter un(e) expert(e) ?

Aujourd’hui, je me pose la question. J’ai été recruteuse par le passé. J’ai rencontré, sélectionné et recruté différents professionnels. Pourtant, je n’y connaissais rien à leur métier. Ironique ?

L’opérationnel évalue les compétences techniques du candidat. Quant au recruteur, son job est d’évaluer le projet professionnel, les soft skills, la personnalité et la motivation du candidat.

Mais comment peut-on recommander et apprécier un profil à sa juste valeur lorsqu’on n’est pas un recruteur ? Ma réponse est qu’il n’y a pas mieux qu’un expert pour recommander un expert ! Parce que vous connaissez bien le secteur de l’Immobilier et de la Construction, ses spécificités, son langage métier, ses us et coutumes, vous êtes plus apte à recommander le meilleur profil.

Le recruteur ne sort pas de son bureau… Vous oui !

Rares sont les moments où je suis sortie de mon bureau… Rares sont les moments où j’ai rencontré des professionnels en dehors de mon cercle RH. Je vous vois sourire ! Votre secteur d’activité favorise les rencontres, les échanges en face-à-face. Vous avez donc une longueur d’avance pour réseauter. Recruteur 0 – Vous 1

La cooptation : du sourcing + intelligent ?

Coopter ça veut dire quoi ?

  • Rechercher dans son réseau les profils intéressants
  • S’assurer de la valeur ajoutée de ces profils
  • Positionner vos connaissances sur des opportunités professionnelles

Sans le savoir, vous faites le job d’un recruteur ou d’une recruteuse. En réalité, vous faites une partie du job : le sourcing. On peut définir le sourcing comme étant l’ensemble des activités réalisées avant l’entretien de recrutement. La cooptation c’est du sourcing terriblement efficace.

Coopter devient un jeu d’enfant ! Vous connaissez par cœur le secteur de l’Immobilier et de la Construction. Pas le recruteur.

Vous êtes un(e) opérationnel(le). Vous discutez avec facilité du dernier projet d’infrastructure ou d’AMO avec un candidat ? Pas le recruteur.

Vous sympathisez souvent avec des professionnels de votre secteur d’activité. Pas le recruteur.

Génial, vous n’avez pas besoin de passe-droit (diplôme ou expérience) pour sourcer. Le recruteur si.

En plus, votre statut de travailleur indépendant n’est pas une barrière ! Vous pouvez être en déplacement, coopter une personne de votre réseau, tout en attendant votre client… Idem si vous êtes retraité(e), en formation ou chef d’entreprise. Contrairement aux idées reçues, le statut professionnel ni la taille de votre réseau n’ont d’incidence sur la cooptation et le recrutement.

Qu’est-ce que ça fait d’être à la place du recruteur ?

Avouez, vous avez déjà eu envie de prendre la place du recruteur.

« Si j’avais été la recruteuse, je n’aurais jamais choisi cette personne ! »

« Si j’avais été le recruteur, j’aurais pris un profil comme mon pote David. »

Vos souhaits sont enfin réalisés grâce à YOOMAN. Vous choisissez les profils pertinents à vos yeux et les recommander sans plus attendre. Plus qu’une simple recommandation, vous valorisez les compétences des experts de votre secteur d’activité.

Grâce à vous, le recrutement est plus intelligent. YOOMAN trouve des profils plus précis, plus rares et ce en un temps réduit. YOOMAN gagne du temps, le candidat AUSSI ! L’heure est venue de redynamiser le recrutement d’aujourd’hui : fini le tri des candidatures en 15 semaines, bye-bye le Dieu recruteur qui sait mieux que tout le monde !

Prendre la place du recruteur OK mais uniquement pour le sourcing. Le siège est confortable je sais mais il va falloir le laisser à l’équipe YOOMAN. Elle se chargera de la sélection des candidats et des entretiens de recrutement.

A vous de jouer maintenant !

Alors, vous ne connaissez pas quelqu’un ? ^^

Ecrit avec goût par Une RH qui vous veut du bien

Alias Roseline Laloupe spécialisée en storytelling RH

Partager l'article :