Pour la première fois, un Loto du patrimoine est lancé à partir de ce lundi 3 septembre afin de financer la rénovation de monuments historiques en péril. Stéphane Bern est à l’initiative de cette opération inédite.

Le tirage spécial du Super Loto “Mission patrimoine”, qui sera répété chaque année selon Emmanuel Macron, aura lieu le 14 septembre, veille du week-end des Journées du patrimoine. Il sera doté d’un jackpot de 13 millions d’euros, équivalent à celui d’un tirage exceptionnel du vendredi 13.

La FDJ attend de cette opération, soutenue par une campagne de publicité télé, radio et internet, des gains “exceptionnels”, de 15 à 20 millions d’euros, qui seront affectés à un fonds spécifique.

Le présentateur télé, qui est à l’initiative du projet, espère que ce loto ambitieux va être un franc succès.

“Ces 15 millions d’euros sont une goutte d’eau”, avait souligné Stéphane Bern lors de la présentation de l’opération, alors que 5% des monuments classés en France, soit environ 2.000 chefs-d’œuvre, sont considérés en état de péril. Mais “ils donnent le sentiment aux Français que le patrimoine appartient à chacun d’entre eux” et cela “va leur donner envie de se mobiliser”, avait ajouté l’animateur, qui lui-même présentera à partir de lundi “l’Emission patrimoine”, un programme court diffusé sur France 2 à 20h35.

Pour le “Monsieur Patrimoine” du service public, ce loto a aussi valeur de test : il a menacé vendredi de quitter sa mission à la fin de l’année s’il estimait n’être qu’un “cache-misère” ou un “pantin”.

“A la fin de l’année, on verra plus clair. On saura si le Loto du patrimoine est un succès. Ce que je voudrais, c’est que les Français me donnent raison. Y compris contre le gouvernement et certaines personnes dans les ministères”, a-t-il souligné dans un entretien aux journaux du groupe Ebra.

La ministre de la Culture a dit vendredi “souhaiter évidemment que le tirage historique d’un loto du patrimoine soit un franc succès”.

 

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *