Le cabinet Robert Walters a présenté ce 24 janvier sa dernière « Étude de rémunération Europe et France 2019 », dans laquelle il revient sur les salaires pratiqués par les différents secteurs d’activité cette année. Selon le spécialiste du recrutement, la construction et l’immobilier devraient bien se porter, avec une augmentation des paies des cadres de +4%, et de celles des autres employés de +3%.

Ayant analysé les données du site d’offres d’emploi jobfeed.fr, le cabinet a dévoilé le jeudi 24 une nouvelle étude de rémunération, dans laquelle il fait état d’une nouvelle « guerre des talents ».

De fait, dans un contexte économique favorable, les demandeurs d’emploi compétents sont devenus une denrée rare, qui se monnaie presque à prix d’or. La question du salaire est en effet au cœur du processus de recrutement, pesant toujours plus dans la décision finale des candidats.

Le marché du BTP ne fait pas exception, la pénurie de main d’œuvre ayant d’ailleurs été pointée à maintes reprises par les divers organismes professionnels du secteur. En témoignent les chiffres communiqués par Robert Walters : les offres d’emploi dans la construction et l’immobilier ont progressé de +15% en 2018 par rapport à l’année précédente. Et la tendance ne devrait pas s’inverser de sitôt.

« Les investissements sur de grands projets d’infrastructure, comme ceux des Jeux Olympiques 2024 ou du Grand Paris, ont conduit à une croissance des volumes de recrutement en construction et en immobilier. En outre, l’accélération de la consommation et des processus logistiques a fait évoluer les recrutements, avec une demande plus forte de professionnels expérimentés en capacité de structurer la supply chain », décrypte Coralie Rachet, managing director au sein du cabinet.

 

Partager l'article :